Dans le cadre d’une écoute intime et singulière, les solos prennent judicieusement leur place.

Au chaturangui et au chant, Reno propose un moment méditatif et contemplatif, à travers l’alap, le prélude du Raga, en exposant celui-ci suivant la tradition musicale indienne,

Le temps n’a plus alors vraiment d’importance…L’écoute, la disposition de l’auditeur, donneront corps à la musique car il s’agit là encore d’un échange…
Le répertoire des solos emprunte ici largement à la musique classique indienne, est défini en fonction de l’heure de la représentation. Et parfois le cadre s’ouvre…laissant apparaître d’autres paysages…

Tout lieu propice à l’écoute est à envisager pour cet instant intime et subtil : Eglises et chapelles, cloîtres et cours intérieurs, mais aussi salons et terrasses ou encore médiathèques, auditoriums,…
Enfin, lorsque l’espace le permet, et si la sieste musicale est envisagée…il est proposé au public de s’allonger, pour un pur moment d’écoute à savourer avec les oreilles, le coeur, le corps. La musique, comme énergie subtile pour affiner notre sensibilité, en
profondeur, en douceur.