Des ateliers de pratique musicale sont proposés pour découvrir ou approfondir la pratique des instruments, la guitare slide et les tablas, à travers l’enseignement tel qu’il est donné en Inde. Etude de la musique modale et des ragas, des taals, les structures rythmiques indiennes, de la technique de jeu,… La pratique instrumentale ne saurait se détacher de la pratique vocale…Le corps est notre premier instrument et c’est également avec la voix que nous parcourrons l’univers musical indien.
Chant des voyelles, chant des syllabes musicales ( Sa, Re, Ga, Ma, Pa, Dha, Ni ), chant des bols ( percussions vocales), Konnokol (système vocal rythmique d’Inde du Sud)… Les stages, proposés en solo ou en duo, sont l’occasion de se familiariser avec un système musical à la fois ludique et créatif…Du Nada Yoga (Yoga du son) à la complexe subdivision du temps de la rythmique indienne, nous entrons dans un univers musical complet et étonnant. Déroulement, durée, contenu,…à imaginer ensemble et selon les participants.

Les dates des stages et ateliers sont à retrouver dans le blog !

Moods : Reno Daniand (chaturangui) et Damien Schmutz (percu)

Objectif :

Mise en évidence active du pouvoir des sons et de la musique pour le    développement personnel/spirituel, une harmonie corps – cœur – esprit.

A travers l’écoute, avec le chant, découverte et apprentissage des bases de la musique classique indienne.


Matériaux :

Nada Yoga, le Yoga du Son : respiration consciente, chant des voyelles, résonance intérieure, harmonie vitale.
Les  Ragas, formes mélodiques de la musique classique indienne, et leurs éléments constitutifs : échelles, notes, tempérament, heures,… Les talas, les cycles rythmiques et leurs syllabes, onomatopées vocales.

En pratique :

Un protocole de travail de base est proposé pour mettre en voix (respiration  et pranayama, échauffement, chant des voyelles, vocabulaire du chant SaReGam) pour aborder ensuite l’exploration des Ragas.

Le pranayama, la respiration consciente du yoga, outre ses aspects bénéfiques pour la santé, nous ramène à la présence. Par le corps, le cycle respiratoire et ses sensations, ce sont des perceptions encore plus subtiles qui apparaissent et nous invitent à l’écoute intérieure. La respiration est également, et évidemment, l’acte préparatoire au chant.

Les voyelles constituent le matériau premier pour le chant. Incarnées dans le souffle, elles sont matières modulables et malléables nous invitant à une exploration douce et ludique afin de mettre en évidence notamment le timbre, la richesse, le spectre de la voix et ses harmoniques.

Les consonnes, tremplin pour les voyelles, apportent la dynamique, le rythme interne.

L’alap, la partie la plus caractéristique des ragas, représente l’aspect méditatif de la musique classique indienne. Prélude, il est basé sur une improvisation guidée par la nature du Raga et ses lois internes. Le chanteur, émetteur-récepteur, peut ainsi traverser l’esthétique sentimentale du Raga. 

Le cadre et l’espace :

Aborder un répertoire musical traditionnel, c’est bien souvent bousculer nos « habitudes » d’écoute, nos oreilles formatées malgré nous. La tradition invite à un retour à l’essentiel, à une pratique basée sur la transmission d’un savoir- faire, d’un héritage culturel, artistique,…

A travers cette pratique, le cadre,  c’est une invitation en rentrer en résonance, à ouvrir l’espace de la conscience, à être présent.

Et puis, plus simplement, prendre plaisir à chanter, à se laisser chanter.